L’intelligence artificielle, alliée ou ennemie de l’émancipation des femmes ?

L’intelligence artificielle (IA) s’infiltre progressivement dans chaque aspect de notre quotidien. C’est pour cela qu’il est légitime de s’interroger sur les retombées de cette évolution technologique sur différents segments de la population. À l’aube du premier anniversaire de ChatGPT, un outil révolutionnaire de robot conversationnel, les projecteurs sont braqués sur une question épineuse : l’impact de l’IA sur les femmes. Alors que les études récentes soulèvent des inquiétudes quant à la place des femmes dans l’univers en plein essor de l’IA, il est crucial d’analyser comment cette nouvelle ère peut influencer leur émancipation. 

Appréhension et réticence face à l’IA chez les femmes

Il est évident que l’arrivée de l’IA dans le monde professionnel est source de préoccupations pour nombre de femmes. En Israël, Inbar, transcriptrice pour des programmes TV, exprime une méfiance vis-à-vis de ces technologies qui, selon elle, peuvent engendrer une certaine paresse intellectuelle chez l’humain. Cette crainte est partagée par Malaika Neri, une coach parisienne, qui prône une connexion humaine pour résoudre les problèmes de ses clients, chose qu’un bot ne peut pas simuler.

Sujet a lire : Pistolet de massage: comprendre leur utlité

Les statistiques confirment cette appréhension : en France, 29 % des hommes contre 16 % des femmes ont déjà utilisé un logiciel d’intelligence artificielle. De surcroît, une réticence marquée se dessine du côté des femmes à se former à l’utilisation de l’IA. Baptiste Dupont, de l’IFOP, indique que les métiers de la technologie sont souvent perçus comme des bastions masculins, éveillant des craintes chez les femmes à l’idée de pénétrer ce secteur. Ajoutons à cela la prise de conscience des biais potentiels dans les réponses de l’IA qui peuvent se révéler sexistes ou discriminatoires.

Pour en savoir plus sur les enjeux de l’IA pour la carrière des femmes et comprendre comment elles peuvent les surmonter, vous êtes invité à continuer à lire.

A lire en complément : Comment se protéger des malware ?

L’IA : une menace pour l’emploi féminin ?

Les études s’accordent pour dire que l’emploi féminin pourrait être davantage menacé par l’IA. En effet, 8 femmes sur 10 aux États-Unis exercent une profession susceptible d’être automatisée. Cependant, les femmes que nous avons rencontrées croient fermement en l’irremplaçabilité de certaines compétences humaines, telles que l’empathie et la sensibilité. La parole d’experts, comme Yann Ferguson du projet LaborIA, conforte cette idée : les métiers faisant appel à des qualités intrinsèquement humaines seraient moins susceptibles d’être remplacés.